Cabinet dentaire COLOMBES 92700 HAUTS DE SEINE 92 - Esthétique dentaire et Facettes dentaires - Implantologie et greffes pré implantaires - Parodontologie - Traitements Laser Erbium - Dépigmentation des gencives (décoloration)


Dr BERDAH Eric - Dr ZENATI Charlotte - Dr ELBAZ Michael

57 rue Saint Denis - - email : dentiste92700@gmail.com - 92700 Colombes

Tél. : 01 47 81 81 30 - 09 66 93 42 09

Rubrique :  Les implants

Le Cone Beam

Le Cone Beam (ou tomographie volumique à faisceaux coniques) est une nouvelle technique d'imagerie radiographique en plein développement.

Lors d'un pose d'implant dentaire, on a besoin d'un volume d'os suffisant, en hauteur et en épaisseur, pour être solidement implantée. Il faut donc évaluer au mieux la quantité ainsi que la qualité de l'os grâce à des examens radiologiques : panoramique dentaire et cone beam ou denta-scanner.

 

Qu’est-ce que le Cone Beam ?

Les appareils Cone Beam de dernière génération présentent une qualité d'image équivalente voire supérieure au scanner pour l'étude des dents, des sinus de la face.

Plus précis qu’une radiographie panoramique et moins irradiant que le scanner classique, le Cone Beam réalise des clichés des tissus minéralisés du crâne (os, cartilages et dents) dans tous les plans de l’espace, offrant la possibilité d’une reconstruction informatique en 3 dimensions. On peut ainsi vérifier la hauteur et la largeur de l’os disponible.

 

Indications

Implantologie dentaire : du fait de la précision de ses mesures, la Haute Autorité de Santé juge le Cone Beam indiqué pour préciser la position d’éléments anatomiques, par exemple l’extraction chirurgicale de troisièmes molaires inférieures incluses. La modélisation en trois dimensions permet également l’élaboration de guides chirurgicaux. Assisté par informatique, le praticien va ainsi créer avec précision un dispositif permettant de fixer la prothèse dentaire en tenant compte de la morphologie du patient, comme par exemple dans le cas d’une masse osseuse réduite.

Endodontie : lorsque la radiologie conventionnelle n’apporte pas de résultats suffisants, pour un bilan péri-apical/chirurgical, pour l’analyse de l’anatomie endodotique, pour la recherche de pathologies endodontiques.

Chirurgie buccale : pour repérer des kystes ou des tumeurs bénignes, pour des bilans infectieux, dents de sagesse, dents incluses et troubles de l’éruption.

Chirurgie maxillo-faciale, traumatologie : pour identifier des fractures, des lésions arthrosiques de l’ATM ou dysmorphoses faciales lorsqu’une exploration des tissus mous n’est pas requise et lorsque le niveau d’irradiation est moindre qu’avec le scanner classique.

Orthopédie dento-faciale : pour le diagnostic et l’analyse des structures osseuses de la face.

 

Très efficace, il n'expose le patient qu'à de très faibles doses de rayon X.

 

Article rédigé par le praticien le 30/01/2013

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr